Du problème à la solution

Réaction de peur chez le Tigre

Les réactions de peur font partie des problèmes communs rencontrés par les zoos

Tigre après traitement

Le traitement avec des sémiochimiques d’allomarquage donne de très bons résultats

La WWLPS travaille en collaboration avec les équipes en charge des animaux. Lorsque le besoin s'en fait sentir, la WWLPS répond immédiatement grâce à des spécialistes de son équipe.

La première étape du processus consiste à comprendre la nécessité, les causes du problème et d'identifier la phéromone ou le sémiochimique qui pourrait être utilisé pour satisfaire le besoin.

L'objectif des programmes WWLPS est d'offrir une solution sur mesure pour chaque situation. Grâce à la coopération entre l’IRSEA et Ceva Santé Animale, les produits proposés pour la gestion des animaux sauvages sont des produits de haute qualité, d'un point de vue technique et biologique.

Du prélèvement à l’analyse chimique

Du prélèvement à l’analyse chimique

Un prélèvement dans le but d'élaborer un sémiochimique de synthèse

Notre GC-MS

La chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse permet d'identifier la composition des sémiochimiques

Dans de nombreuses circonstances, il est nécessaire de produire une phéromone spécifique.

Dans de tels cas, il est crucial d'obtenir des échantillons de haute qualité qui seront analysés par le département de chimie et de biotechnologie de l'IRSEA.

Grâce au financement de Ceva Santé Animale, nous sommes en mesure d’utiliser le plus sophistiqué des appareils utilisant des méthodes de chromatographie gazeuse couplée à une spectrométrie de masse (GC/MS) avec une double GC qui fournit des informations utiles sur les groupes complexes de composés odorants.

De l’analyse au sémiochimique synthétique

Analyse chromatographique

Chromatographie montrant les différents composés présents dans l'échantillon

Sémiochimique de synthèse

Un sémiochimique de synthèse est élaboré pour être utilisé sur l'espèce cible

L'analyse par la GC-MS fournit des chromatographes montrant les différents composés présents dans l'échantillon.

Grâce aux méthodes développées par l'IRSEA, la phéromone putative est identifiée et un produit synthétique est élaboré pour être utilisé sur l'espèce cible.