La Recherche

L’IRSEA travaille depuis 20 ans à la recherche et la compréhension des phénomènes naturels, permettant de répondre à certaines problématiques humaines grâce à ces phénomènes, dans le respect de l’être humain autant que de l’animal.

Projet SEA

Partout dans le monde, les éleveurs de saumons doivent faire face depuis plusieurs années aux problèmes posés par le poux du Saumon (Lepeoptheirus salmonis principalement, Caligus elongatus et Caligus rogercresseyi). La densité des élevages engendre des foyers de prolifération du parasite, impactant le bien-être et la production des poissons d’élevage mais infectant également les populations de poissons sauvages aux abords des fermes.

Après observation, il s’avère qu’au sein même des élevages de saumons infestés, certains individus semblent ne pas ou peu être porteurs du copépode ectoparasite (Lepeoptheirus salmonis).  Grâce à la comparaison des différents mucus, le facteur d’inhibition de l’attachement du parasite sur le saumon est finalement identifié.

Les essais de validation effectués par la suite étant plus que prometteurs, le facteur d’inhibition semblant être tout aussi efficace à tenir à distance le parasite qu’un poisson non hôte, un brevet est déposé par l’IRSEA en Août 2014 et deux conférences en Congrès Internationaux sont présentées à ce sujet.

Aujourd’hui, le projet SEA voit ses tests en laboratoires s’achever et s’apprête à passer aux essais techniques en fermes d’élevages. Ainsi, le dosage précis, nécessaire pour une efficacité optimale, pourra être défini.

Projet P027

Ce projet est chargé de développer des méthodes d’évaluation et de contrôle du stress dans les situations telles que vaccinations, transports entre les unités d’élevage, manipulations diverses et prédations, chez les salmonidés d’élevage, en optimisant de fait, la croissance et l’inhibition de la mortalité et de la morbidité.