Pour une meilleure communication entre l'Homme et la nature

Une recherche motivée par une volonté commune

L’IRSEA ne travaille jamais à la recherche de solutions coercitives, de méthodes d’éradication, mais au contraire de cohabitation et de partage du monde dont nous disposons

L'Institut de Recherche en Sémiochimie et Ethologie Appliquée est la réalisation d’un rêve.

Le développement d’analogues de sémiochimiques ouvre la voie vers de nouveaux moyens de communiquer aussi bien avec nos animaux de compagnie qu'avec les animaux d'élevage ou même avec les animaux qui nous sont nuisibles (parasites notamment).

Cette communication permet d'éviter la violence des procédés couramment utilisés pour contrôler ces animaux.
 

l’IRSEA a mis en œuvre huit grands axes de recherche :
  1. Structure chimique et relation structure activité des sémiochimiques: Il s’agit de définir la nature chimique des composants des sécrétions sémiochimiques, d’étudier les récepteurs et protéines de transport avec lesquels ils interagissent.
  2. Détection des sémiochimiques et effets des sémiochimiques sur le système nerveux central: à travers l’étude des systèmes de perception de ces messages (système voméro-nasal, système olfactif) et de leurs connections et projections centrales, l’objectif est d’améliorer la compréhension des chaînes neurologiques, neuro-endocriniennes et neuro- immunes qui sous-tendent les effets des sémiochimiques.
  3. Structures émettrices de sémiochimiques: cet axe s’intéresse à la fois à la description des glandes sécrétrices et à l’étude des mécanismes d’émission et de régulation des sécrétions.
  4. Pathologie de la communication chimique: il s’agit d’un axe très novateur, né des travaux pionniers de l’IRSEA sur les affections de l’organe voméro-nasal. Cet axe s’intéresse à l’identification des processus lésionnels et aux dysfonctionnements pouvant affecter la détection et l’émission des sémiochimiques, à l’étude de leurs conséquences fonctionnelles, mais aussi aux méthodes diagnostiques permettant leur détection en pratique clinique.
  5. Rôle des sémiochimiques dans les relations inter-individuelles et les interactions durables: cet axe vise l’élucidation du rôle des sémiochimiques dans les relations intra-spécifiques telles que l’attachement, le choix du partenaire sexuel, les interactions sociales, mais aussi dans les mécanismes reliant des espèces différentes, comme la relation prédateur-proie, le parasitisme.
  6. Paramètres d’évaluation des réactions émotionnelles: il s’agit d’identifier et de valider à l'aide de procédures cliniques et zootechniques, des méthodes d’évaluation objective des réactions émotionnelles, au traversde leurs conséquences physiologiques et comportementales.
  7. Utilisation des sémiochimiques en thérapeutique: cet axe de recherche concerne l’utilisation des analogues de sémiochimiques dans les affections comportementales, endocrines et neuro-endocrines, mais aussi dans le traitement et la prévention des affections parasitaires.
  8. Utilisation des sémiochimiques dans la gestion des populations animales: il s’agit ici d’étudier les applications des sémiochimiques en élevage des espèces domestiques, mais aussi dans la gestion des espèces compétitrices et des comportements gênants des animaux domestiques.